La Technique Pomodoro pour organiser son travail

Tu veux que je te dise ce qu’est le mal du siècle ?  L’organisation ! C’est juste la base pour avancer. Organiser son temps, c’est organiser sa vie et donc son succès. Il m’a fallu pas mal de temps et de lectures pour le comprendre. Bien se gérer fait partie de cette grande compétence qu’est l’autodiscipline (que j’ai survolé ici). Alors que tu sois écrivain, étudiant, patron ou salarié, plus de discipline il y aura, plus de productivité il y aura ! Aujourd’hui je te présente donc la Technique Pomodoro qui doit son nom au minuteur de cuisine en forme de tomate utilisé par le créateur de cette méthodeune technique simple et efficace que j’utilise moi-même. Alors en selle, garnement.

Le principe

  • Se concentrer sur une chose à la fois.
  • Gérer son temps et l’utiliser avec efficacité.
  • Améliorer son autodiscipline et sa rigueur
  • Permettre des périodes de pauses récupératrices pour ne pas s’épuiser et être toujours d’attaque.

Les outils

  • Un chrono quelconque (minuterie de cuisine, du portable ou en ligne), réglé sur 25 minutes.
  • Crayon et feuille de papier ou document word.
  • Sa motivation.

La méthode

Préparatifs : je prépare calmement tout ce dont j’aurais besoin pour effectuer ma tâche et je m’assure que mon espace de travail est bien rangé, bien clair et bien aéré. Le désordre empêche de penser. Je coupe toutes notifications. Boule Quies ou musique de fond, on se lance.  Je prends 5 minutes pour détailler et prendre la mesure de ma tâche.

  • 1 : Les 25 Min : Je lance le chrono et nous voilà partis pour 25 minutes de travail intense, et rien que de travail. Aucun répit pendant 25 minutes (ça passe vite).
  • 2 : Les 3 min : Driiing ! On arrête tout ! Même si j’étais à fond dedans, je me force et me lève faire un tour de la pièce, boire un café, faire quelques pompes en mode solide (aight).
  • 3 : Les 4 tours : Je répète le cycle encore 3 fois pour atteindre les 4 tours.
  • 4 : La pause : une fois le 4ième tour terminé, vient le temps de s’arrêter 40 minutes. On joue avec le chien, on se ressert du café, on mange un truc léger comme un fruit ou un bol de soupe et on estime ce qu’il nous reste à faire.

S’adapter

Il est préférable de s’y tenir et d’appliquer la méthode à la lettre. Néanmoins, rien ne vous empêche de l’adapter dans la durée d’un tour ou le nombre de tours d’un cycle. Tout le monde n’a pas la même endurance, mais je recommande de s’en tenir au 25 minutes voir d’atteindre les 30. Avec déjà 10 minutes pour se plonger dans la matière, il n’en reste que 15 ce qui est assez peu. L’important est de se tenir à ses directives et ses modifications.

Pour en renforcer la puissance, il est bon de noter noir sur blanc nos consignes et placer la note bien en vue dans l’espace de travail. Il ne faut enfin pas négliger les préparatifs et être conscient de chaque étape de son travail. Un tour ne doit pas être utilisé à autre chose qu’à l’action et l’avancée pure du projet. Ce truc simple comme bonjour m’a permis de quasiment doubler ma capacité de travail ; le fait d’avoir un cadre et des limites de temps change énormément de choses dans bien des domaines de la vie. Tu vas également découvrir que cela prend vite la forme d’un jeux et n’est pas si désagréable.

Soldat, vous pouvez disposer !

Devenir aussi réglé qu’une Rolex pour enfin avoir des résultats à Basic-Fit (foutus abdos) ou à l’école :