Serrer la main comme un homme

ATTENTION EDITORS - REUTERS PICTURE HIGHLIGHTU.S. President Barack Obama extends his hand to Russian President Vladimir Putin during their meeting at the United Nations General Assembly in New York September 28, 2015. REUTERS/Kevin Lamarque TPX IMAGES OF THE DAYREUTERS NEWS PICTURES HAS NOW MADE IT EASIER TO FIND THE BEST PHOTOS FROM THE MOST IMPORTANT STORIES AND TOP STANDALONES EACH DAY. Search for "TPX" in the IPTC Supplemental Category field or "IMAGES OF THE DAY" in the Caption field and you will find a selection of 80-100 of our daily Top Pictures.REUTERS NEWS PICTURES. TEMPLATE OUT

Le but d’une bonne poignée de main

Se serrer la pince entre hommes est tout un art. Qui n’a jamais rivalisé de la poigne avec son boss ? Ressenti une certaine frustration après avoir serrer la main de quelqu’un un peu trop mollement par distraction ? Au delà de la simple salutation, c’est tout un message que deux hommes s’envoient. Le but de savoir se présenter efficacement est évidemment de se montrer sous le meilleur jour et d’une façon pacifique. Il est étonnant de constater à quel point nombreux sont ceux inconscients d’avoir une poignée de main catastrophique !

Les deux extrêmes sont ce que j’appelle « la patte molle » et le « terminator ». Autrement dit, celui se limitant à tendre la main sans aucun enjeu et celui voulant broyer celle d’en face. Le bon dosage est celui du milieu : bien ferme mais pas trop. Une poignée de main trop faible évoque une personnalité faible, une poignée trop ferme évoque une personne dominatrice, une brute. L’air de rien, il faut parfois savoir y penser car nous ne nous disons pas forcément « je dois avoir une bonne poigne » quand vient l’occasion. On peut être distrait et n’y mettre que peu d’énergie, en colère et en mettre trop, etc. Mais si l’on veut se corriger, faire attention à sa poignée de main est une habitude qui se prend et se travaille comme une autre. Heureusement, il n’y a rien de chinois à serrer une main dans les règles. Voyons ça.

La poignée de main

Bien droit l’un en face de l’autre en respectant la distance personnelle , il faut tout d’abord placer l’axe de son regard dans celui du gars d’en face. Si l’on est un peut plus grand, on s’abaissera légèrement à son niveau. La tête bien droite et fixe, on se regarde les yeux dans les yeux (les beaugoss ajouteront le clin d’œil à la James Bond). Souriez franchement en montrant les dents et si vous connaissez son nom, saluez-le verbalement.

Assurez-vous que vos mains soient sèches et propres. La main doit être légèrement orientée vers le haut si il s’agit d’un patron ou d’un client car elle signifie une ouverture, une légère soumission. Les client aiment avoir l’impression qu’ils dominent légèrement l’entretien. Si ce n’est pas le cas, une main bien droite sera parfaite. Adaptez-vous à la poigne de votre interlocuteur, si il presse fort, pressez aussi. Si il a la main molle, ne l’écrasez pas. Tenir l’interlocuteur au bras ou à l’épaule pendant la poignée de main traduira une légère tentative de domination, surtout si c’est un inconnu. Dans le cas de deux amis ce sera plutôt signe d’affection.

Enfin, ayez conscience qu’une main d’homme n’est pas celle d’une femme. Tout est dans le dosage ! Pour gagner en force de poigne, voir ici.

Résultat de recherche d'images pour "hommes qui se serrent la main"