Courte réaction à froid après l’attentat de Berlin

Une des raisons pour lesquelles des jeunes hommes partent faire le djihad est bien de partir défendre un pays mis à feu et à sang par l’occident. Dans cette optique, on peut se demander légitimement pourquoi AUCUNE tentative d’attentat ne vise un responsable politique de ce chaos. On me répondra qu’ils sont intouchables, car surprotégés. Je répondrai qu’on peut en douter, au vu du récent enfarinage de Manuel Valls en pleine rue. De plus, si Daesh est capable seul d’infiltrer, déployer et armer des hommes qui formeront un véritable commando professionnel le 13 janvier 2015 à Paris, c’est qu’ils sont plus rusés qu’on ne veut le faire croire (ou aidés ?).

Un cas très intéressant est celui de l’attentat de Nice le 14 juillet, date de la fête nationale. On a voulu marquer le coup, évidemment. Mais le 14 juillet 2016, c’est aussi 4 jours après la finale de l’Euro 2016 de Football. Une compétition mondiale réunissant des milliers de gens dans les stades et leurs abords. Une occasion en or pour un aspirant terroriste. Pourtant, il ne se passera rien. On nous dira donc que la sécurité a été exceptionnelle, que l’état Français a fait son job. Très bien, mais comment a-t-on fait pour fouiller des milliers de gens aux abords des stades ? Les bars et les places publiques bondés de monde ? L’Euro était de loin le moment parfait pour semer la peur et tout s’est passé comme prévu. Notons simplement le fait, mais rappelons tout de même l’impact psychologique énorme qu’à un attentat récent sur les masses ; une bombe à la sortie d’un match et tout le monde reste chez soi. Avec les sommes énormissimes en jeu, ce serait une catastrophe. Citons LesEchos, journal Français : « En juin-juillet, la France accueillera l’Euro de football. Pour l’occasion, près de 1,7 milliard d’euros a été engagé dans la rénovation et dans la construction de stades. Le défi principal est désormais d’assurer la sécurité de l’évènement ». – source.

Troisièmement, on peut également se demander si nos chers dirigeants ne sont pas complètement schizophrènes. On vous fait venir des millions d’immigrés, on vous organise des Calais et de la propagande pro-migrant à coups de hoax et puis « on s’étonne » que des extrémistes se cachent dans le tas ; on « condamne fermement ». Une possible explication : on essaye de créer une lutte des races afin d’anéantir la lutte des classes. L’accueil massif de clandestins, certains venant bien de la Syrie en guerre mais beaucoup d’autres pas du tout, ce n’est pas parce que nous sommes un gentil pays peuplé de gentilles personnes prêtes à accueillir toute la misère du monde. Ça, c’est la soupe que les médias officiels vous servent. On se sert de vos bons sentiments afin de faire gober la pilule, tout en sachant qu’une part croissante de la population autochtone s’énervera de plus en plus. C’est humain. Mettez trop vite un trop gros groupe dans un autre et une lutte apparaîtra. Saupoudrez d’attentats, de laxisme envers le communautarisme, envers les banlieues et envers les imams radicaux et la colère monte, monte. En plus de tout ça, dites à vos médias aux ordres de souffler le chaud et le froid, de créer des polémiques de diversions et d’attiser les tensions.

 

Pendant que les chiens se battent entre eux, les maîtres sont tranquilles. Or, les maîtres ont de quoi être inquiets : l’Union Européenne s’effondre, l’économie s’effondre, le chômage monte, les scandales politiques n’en finissent plus, tout est là pour une future révolte des peuples. A ceux qui douteraient encore (et tant mieux, c’est bien de douter), je vous invite à vous intéresser à l’histoire et vous vous rendrez vite compte que les false flag et autres instrumentalisations de groupes extrémistes pour ses propres besoins sont légions.

Pour terminer, toutes les communautés ont leurs propres culpabilités et je ne cherche à défendre personne. Ce que je dis, c’est que tout est piloté d’en haut. Non pas par des mecs en cagoule dans une cave façon KKK, mais via des leurs, de l’émotion, des stratégies politiques et beaucoup de propagande. Mais après tout, peut-être suis-je complètement à côté de la plaque sur ce coup, même si on envoyait un gars à la potence pour un dixième des éléments démontrant qu’il y a anguille sous roche. Lisez des livres, intéressez-vous aux mécanismes de propagande médiatique, soyez d’accord ou non avec les différents avis mais au moins faites-vous en un et n’écoutez plus bêtement les cadors de la pensée pré-fabriquée : Le 19h d’RTL, Le 20H de TF1, France 2, Le Monde, Le Figaro, Le Soir, etc, etc.

Pour conclure, nous voici à la fin de l’année 2016, au 21e siècle, et je vois des suprématistes blancs apparaître sur YouTube, des suprématistes Noirs aux USA et un type à la téloche qui raconte qu’il aimerait voir la charia à Molenbeeck, ville Belge. Merde, tu m’aurais dis tout ça il y a quelques années, je t’aurais presque traité de complotiste…

Un piège est tendu, ne tombons pas dedans.

Tenter de comprendre à quelle sauce on veut nous manger :